Non, l’email n’est pas mort !

Publié le 18 février 2012 | 2 commentaires

Post to Twitter

L’email est-il en train de mourir ? Voilà une question qui revient régulièrement. On oppose souvent l’email aux réseaux sociaux (Facebook en tête). On nous annonce que les réseaux sociaux sont l’avenir et même parfois que l’email est dépassé, bon à mettre à la corbeille ! Dès 2007, on a vu apparaître des articles sur la toile annonçant purement et simplement la mort de l’email (voir cet article). Pourtant, je suis sûr qu’aujourd’hui en 2012 vous avez au moins une adresse email, n’est-ce pas ? Et vous n’êtes pas seul !

L’email est un canal fondamental

L’email est LE canal de communication fondamental du web. Malgré son âge (40 ans déjà!), l’email est encore aujourd’hui très populaire (il s’agit de l’une des activités principales sur internet avec la recherche – source). Il y a près de 3 milliards de comptes emails créés dans le monde (source). Récemment, je relayais cette info : L’e-mail est l’innovation la plus marquante des 40 dernières années.

En effet, l’email a complètement révolutionné la façon dont les gens communiquent. Instantané, gratuit et personnel, l’email est le courrier 2.0. Et pourtant, il n’a pas tué La Poste. Tout comme les réseaux sociaux ne vont pas enterrer l’email. Bien sûr, le nombre de courriers traditionnels baisse mais finalement pas si vite qu’on pouvait le penser (voir cet article). La Poste distribue 120 millions de lettres par jour. La dématérialisation des communications est logique dans notre ère numérique mais ne détruit pas pour autant les modèles traditionnels. Pour l’anecdote, regardez ce petit reportage (assez drôle) réalisé en 2000 à Québec à propos de l’arrivée du courrier électronique qui devait faire disparaître le courrier traditionnel :

L’email est multimédia : il peut comporter du texte mis en forme, des images, des pièces jointes de toutes sortes. L’email est notamment très utilisé pour échanger des documents relativement lourds (plusieurs MégaOctets). Des millions de personnes l’utilisent depuis des années et encore aujourd’hui pour échanger des PowerPoint contenant des photos insolites ou des blagues. Qu’on aime ou qu’on déteste ces messages, c’est une réalité. C’est une façon simple et rapide de partager avec ses amis et sa famille.

L’email n’est pas réservé à une élite. L’email est pour tout le monde et il existe de multiples façons de l’utiliser, ce qui rend son accès facile au plus grand nombre : pauvres, riches, jeunes, vieux, particuliers, entreprises, tout le monde peut avoir un email. L’email est international et il a un énorme avantage. Il ne dépend d’aucune organisation. L’email ce n’est ni une entreprise ni une marque comme Facebook ou Twitter, c’est une façon de communiquer. Bien sûr il y a des entreprises qui fournissent des services email : Google, Microsoft, Yahoo…Mais là où le terme réseau social décrit en fait de multiples sites aux fonctionnalités et philosophies différentes, l’email, quant à lui, est universel, commun à toutes ses entreprises. C’est notamment la raison de son immense popularité. Utiliser l’email est une fonction basique d’Internet, une fonction essentielle.

De plus, l’email est le symbole de l‘internet libre et anonyme. En effet, rien ne vous empêche de vous créer une adresse email avec un pseudo et c’est tout. Vous avez ainsi la possibilité d’échanger en toute discrétion et de n’exposer aucune donnée privée sur le web. De plus, vous pouvez utiliser le média email avec plusieurs adresses email et décider quelle adresse vous allez donner et à qui vous la donner. L’email se lit partout. Que vous soyez sur PC, tablette tactile ou smartphone, l’accès à l’email est facile. Une étude récente montre la consultation d’emails est en progression sur les plateformes mobiles (source). Avec le succès des smartphones, tout le monde est accroc à ses emails. On est tout de suite averti de l’arrivée d’un nouveau message et on peut le consulter et y répondre de façon intuitive. Apple a mis l’email au coeur de l’iPhone au même niveau que les SMS et les appels. Ce succès de l’email sur les téléphones démontre encore une fois son universalité.

L’email à l’épreuve des réseaux sociaux

Je rencontre quelquefois des personnes (de tous âges) qui ne sont pas sur Facebook. Et ils ne souhaitent pas s’y inscrire. Les raisons ? Ils ne veulent pas dévoiler leur vie privée, ils ne veulent pas qu’on utilise leurs données perso, ne veulent pas risquer qu’on les marquent sur des photos, etc. Il y a une méfiance à l’égard de Facebook. Pour beaucoup, l’ombre de Big Brother (il sait tout, contrôle tout, vous adresse des publicités selon votre profil, expose votre vie au monde…) plane sur Facebook.

Facebook et les autres réseaux sociaux n’ont qu’un but : monétiser votre profil. C’est du pur capitalisme. Je ne suis pas foncièrement contre les réseaux sociaux mais je pense qu’il faut savoir ne pas en dépendre et ne pas en abuser pour garder sa liberté. Récemment, on a découvert que Facebook conserve les photos même si on les supprime. C’est quand même flippant !

L’email est très différent. Vous avez le choix entre des dizaines de fournisseurs d’adresses email (ou même votre propre nom de domaine), et vos communications restent privées (sauf peut-être avec Gmail qui analyse les mots clés pour vous proposer des pub ciblées. Mais vous êtes libre de choisir Gmail ou pas). De plus, deux tiers des entreprises françaises interdisent l’accès de leurs salariés aux réseaux sociaux (source). C’est beaucoup moins pour l’accès aux webmails.

Ce qui est assez agaçant à la longue, c’est cette opposition des réseaux sociaux à l’email. On veut enterrer l’email au profit de Facebook (ou les autres). Je rappelle que pour s’inscrire sur Facebook ou Twitter, il vous est demandé de fournir une adresse email ! L’email vous est d’ailleurs demandé partout sur Internet ! Quand vous passez commande sur le net, on vous demande votre adresse email. Parce que votre adresse email est personnelle et confidentielle, c’est votre identité première en ligne.

Une chose importante à propos des réseaux sociaux qui devraient remplacer l’email : Mark Zuckerberg a lui même déclaré que Facebook messages n’est pas un « email killer » (source & source).

Mark Zuckerberg s’est personnellement investi dans le projet Facebook Messages. Il a notamment échangé avec un groupe d’adolescents sur leur usage de l’email. Il en sorti que les jeunes préfèrent les SMS aux emails qu’ils trouvent trop lents. L’objectif de Facebook Messages est très clairement de se substituer aux SMS, pas forcément aux emails. En effet, l’application mobile Facebook rencontre un énorme succès, et il faut le dire, elle est vraiment très pratique, va à l’essentiel. Elle est parfaite pour échanger des messages (relativement court) avec un ou plusieurs amis de son réseau. Facebook se « consomme » de plus en plus sur mobile.

Pour ce qui de Twitter, la fonctionnalité « message privés » est limitée à 140 caractères : je pense que ça suffit pour dire qu’on est loin de remplacer l’email par Twitter !

L’un des reproches majeurs qui est fait à l’email est le SPAM. Comme vous, je déteste le SPAM. Malheureusement, les spammeurs cherchent à viser le plus de monde possible à moindre coût : l’email est idéal pour ça. Il y a bien sûr quelques précautions pour éviter d’être spammé (voir cet article) mais c’est difficile de ne pas le subir un jour ou l’autre. Toutefois, les réseaux sociaux ne sont pas épargnés. Il y a pas mal de SPAM et de malwares qui circulent sur Facebook (voir cet article par exemple) Twitter aussi est de plus en plus touché par le SPAM (source). Les pirates vont où les internautes se trouvent.

L’important c’est de ne pas confondre le SPAM et le marketing par email. Beaucoup d’internautes consentent à recevoir des publicités et des informations par email. Je traiterai ce point dans mon prochain article sur l’email marketing.

L’email dans la vie

On observe un désamour des jeunes envers l’email. Des études démontrent que les jeunes se détournent des webmails (source). L’email est trop formel pour des jeunes qui sont nés avec des téléphones portables dans les mains. Le SMS (souvent gratuit et illimité dans les forfaits aujourd’hui) permet une instantanéité proche du tchat qui convient mieux aux usages des jeunes qui n’ont pas besoin d’écrire de longs paragraphes dans leurs communications avec les autres. Les jeunes (12-24 ans) sont les meilleurs « clients » des réseaux sociaux. Tout partager, tout montrer, rapidement, avec tout le monde. A un âge où l’on est en quête d’identité et de reconnaissance, les réseaux sociaux sont la solution idéale pour cette population.

Par contre, une fois dans le monde adulte et professionnel, ils se tourneront plus naturellement vers l’email. Car même si les SMS et les tchat sont pratiques, il est parfois nécessaire d’écrire plus que « MDR » et « LOL » dans nos messages aux autres. Surtout dans le monde professionnel.

En effet, en entreprise l’email est devenu indispensable. Tout le monde a son adresse email. Que vous soyez dans une multinationale ou une PME, que vous soyez avocat ou plombier, vous avez une adresse email. Pour communiquer au sein de l’entreprise, avec vos partenaires et avec vos clients, l’email est venu s’ajouter au numéro de téléphone et n’est pas prêt de disparaître.

En conclusion

Nous l’avons vu, l’email est un des fondamentaux du web. L’email évolue, s’adapte aux nouveaux supports, notamment au mobile. Mais surtout la force de l’email c’est son ancrage, son universalité, et son accès facile par tous. L’email est un pilier de l’internet comparable à la popularité des moteurs de recherche et ce, malgré l’essor des réseaux sociaux. Victor Hugo disait « Il est bon d’être ancien et mauvais d’être vieux« . J’ai la certitude que l’email a beau être ancien, il est loin d’être vieux !

Alors à ceux qui veulent enterrer l’email, commencez par essayer de vous en passer ;-)

Je vous donne rendez-vous très vite pour un nouvel article cette fois consacré à l’email marketing : oui l’email marketing est efficace et il a de l’avenir !

2 Commentaires

  1. Yoan De Macedo
    15 avril 2014

    Je travaille sur un projet autour de la réception des newsletters.
    Votre retour me serait précieux : http://closetoshop.com

    Merci par avance !

    Répondre
  2. Mathilde Collin
    8 juillet 2014

    Si jamais le sujet vous intéresse, je viens d’écrire la tribune suivante: http://www.alliancy.fr/2014/07/08/mathilde-collin-ceo-de-front-il-est-temps-de-reinventer-lemail-en-entreprise_12739.html :)

    Répondre

Laissez votre commentaire