Comment faire pour demander un crédit en ligne et obtenir un meilleur taux

Trois idées pour profiter de la baisse des taux

Le prêt à taux variable

La marge de baisse des taux semble vraiment limitée à ce jour alors que la hausse à long terme est plus que probable, du coup les taux variables n’ont pas la faveur des emprunteurs. Pourtant, dans certains cas, les crédits à taux variables s’avèrent avantageux. Cela est vrai pour un emprunteur qui va rembourser très rapidement son crédit par anticipation parce qu’il attend une rentrée d’argent ou un changement sur le plan professionnel. Il faut toutefois que le différentiel entre le taux fixe et le taux variable soit supérieur 0,6 point. C’est actuellement le cas sur des emprunts de très longues durées puisque les crédits à taux variables offrent des taux de 0,5 à 1 point moins élevé que les crédits à taux fixes. Le gain pour un emprunteur est donc immédiat. De plus, avec un taux capé limitant le taux à 1 ou 2 points de base, l’emprunteur peut se prémunir contre une hausse générale des taux.

credit faire deande

Trouver l’établissement bancaire offrant le meilleur taux nominal

Les établissements bancaires ne proposent pas tous des conditions pour faire un crédit identiques. Chaque établissement a des coûts de refinancement différents. De plus, chaque banque a sa propre politique tarifaire qui peut d’ailleurs varier d’une région à l’autre et d’une période de l’année à l’autre. Certaines banques proposent des conditions avantageuses uniquement pour certaines professions voire certains profils recherchés, comme les jeunes cadres à « haut potentiel ». Bien souvent, les meilleures offres sont limitées dans le temps, parfois deux ou trois semaines, le temps de faire le plein de nouveaux clients et remplir ses objectifs. Passer par un courtier en crédit peut permettre de trouver la meilleure offre. Mais ce confort peut coûter cher, jusqu’à 1% du capital emprunté. Il comprend la mise en relation avec les banques, et selon les courtiers, la négociation, la recherche d’aides éventuelles et le suivi du dossier jusqu’à la signature définitive du contrat de prêt.f

L’assurance emprunteur

Les banques exigent que l’emprunteur s’assure contre les risques de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail. Elles proposent en général des contrats groupes qu’elles souscrivent au profit de leurs clients. Mais ces contrats sont chers. Depuis la mise en place de la réforme Lagarde, les banques doivent désormais accepter que les emprunteurs s’assurent auprès de la compagnie de leur choix. Cette faculté est loin d’être neutre surtout en période de taux peu élevés, le poids relatif de l’assurance sur le coût total du crédit est vraiment significatif. Il est possible d’obtenir un bon taux de crédit auprès d’un banquier, mais d’en perdre le bénéfice à cause de l’assurance. Attention toutefois à ne pas trop se focaliser sur le prix. Les contrats trop bon marché peuvent contenir des exclusions coûteuses

Certains commerçants proposent parfois un crédit gratuit, crédit à taux zéro ou encore un paiement en 3 fois sans intérêt. Ce type de proposition est régi par le Code de la Consommation afin de protéger le consommateur contre des pratiques commerciales frauduleuses ou qui pourraient conduire au surendettement.

Faire un crédit gratuit, est-ce possible ?

La publicité pour le crédit gratuit est autorisée, même en dehors des lieux de vente (sauf si elle propose une franchise de paiement des loyers ou de remboursement des échéances de crédit pendant une période supérieure à 3 mois). La publicité doit préciser qui prend en charge le coût du crédit consenti gratuitement car en réalité un crédit n’est jamais gratuit.

La publicité doit également indiquer le montant de l’escompte, c’est à dire le rabais consenti par le commerçant en cas de paiement comptant. Concrètement, si vous payez comptant un article pour lequel un crédit à la consommation gratuit est proposé, le vendeur doit vous consentir une remise. De plus, rien ne vous interdit, pour payer le commerçant comptant et ainsi bénéficier de la remise, d’utiliser un crédit obtenu dans votre banque.

A noter, les crédits gratuits inférieurs ou égaux dans leur durée à trois mois n’ouvrent pas droit à une ristourne obligatoire lors d’un paiement au comptant. Si la durée du crédit gratuit proposé par le commerçant est supérieure à 90 jours, vous pouvez bénéficier de la protection des consommateurs comme pour les autres crédits à la consommation (offre préalable, délai de rétractation de 7 jours).